Les coulisses: vis ma vie de créatrice de patrons de couture

list Dans Articles Le

Aujourd'hui, je souhaite vous parler de la combinaison Jean-Paul, à travers son histoire, vous allez suivre un peu les dessous de Ready to sew et comprendre le processus de création d'un patron de couture. Il aura fallut 6 mois de développement pour que la combinaison voit enfin le jour.

HISTOIRE

J'adore les vêtements avec un esprit workwear. Ils sont faciles à porter, faits pour des matières durables et plus ont les porte plus ils sont beaux! J'ai d'abord lancé Jean-Paul puis la vareuse James et enfin la veste d'atelier Julien ! Je rêvais d'une combinaison de travail depuis bien longtemps et j'ai décidé de me lancer l'année dernière en créant le patron de couture Jean-Paul.

LE DEBUT

Pour ce modèle, j'ai travaillé en partie en moulage et en partie en coupe à plat. La Coupe Moulage est une technique de création de vêtements utilisée initialement par les maisons françaises de la haute couture.

Elle permet de créer les vêtements directement en 3D, sur un mannequin de couture, et sans patron en moulant le tissu sur le mannequin. Vous pouvez voir instantanément votre idée prendre forme, ainsi qu’essayer de nouveaux volumes très facilement. Pour en savoir plus sur le moulage, cliquez-ici , voici aussi un manuel très complet pour apprendre les bases du moulage de buste sur un mannequin de couture. La coupe à plat est une approche en 2D du tracé de patron en utilisant des mesures standards ou les mesures d'une cliente.

 J'ai d'abord travaillé le modèle sans les détails en moulant le haut et le bas sur un mannequin de couture Cléo en taille 38. J'ai ensuite transféré ce moulage sur papier puis j'ai numérisé le patron pour faire les réglages nécessaires sur mon logiciel de tracé.

Sur cette photo c'est déjà  le troisième essayage sur mannequin après numérisation. Je commence à régler le positionnement ainsi que la forme des poches poitrines en traçant directement sur la toile. On peut voir que le col est asymétrique car je teste différentes formes de pointes de col. Je teste aussi différents montage de col, celui ci est un col sans pied de col contrairement à la version finale de Jean-Paul.

Je passe ensuite à la gradation pour pouvoir essayer le modèle dans ma taille. De cette manière, je peux tester l'aisance. A cette étape, je transforme mon atelier en salle de gym et je commence une petite session sportive. Je monte et descends les escaliers, je m'assois et me relève, je me baisse pour faire mes lacets, je tend les bras etc...

Je fais aussi ce que j'appelle le "test SNCF", j'imagine que je dépose mes bagages en hauteur dans un train. Si le vêtement me rentre complétement dans les fesses et que les emmanchures craquent ou me bloquent dans mes mouvements c'est que le prototype n'est pas au encore au point.

Si je remarque des soucis d'aisance, je modifie le patron et je refais une toile rapide sans détails pour valider les modifications. J'ai cousus environ soixante toiles pour ce modèle mais je n'ai pas pris de photos à chaque fois. Parfois ce sont des toiles du vêtement entier parfois des pièces d'étude du col, de la manches ou bien de la braguette.

Une fois l'aisance validée, je refais une toile pour tester le positionnement ainsi que le design des détails type col, poches, poignets de manches etc ... En général, j'envoie des photos ridicules à Agathe pour avoir son avis sur le modèle ;-)

Comme vous pouvez le voir sur la photo, à l'époque, j'avais dessiné un rabat de poche mais j'ai finalement opté pour quelque chose de plus épuré.

J'ai décidé de créer un pli au niveau de la carrure pour casser la longueur de buste. En effet, sans le pli, la taille étant basse, le buste paraît plus long. Sur cette photo, on peut voir apparaître une petite patte de boutonnage sous le pli, ce détail ne sera pas retenu pour le patron final, il complexifie le modèle, rajoute deux petites pièces qui risquent d'être perdues pendant la couture et n'apporte pas grand chose au look global.

J'ai aussi testé une version short avec et sans poches mais qui n'a pas été concluante. On perd le côté atelier et vêtement de travail et ça ressemble plus à une combinaison esprit safari. Cependant, vous pouvez facilement reproduire ce look en coupant la jambe environ mi-cuisse et en utilisant les poches italiennes de l'extension de patron. la poche plaquée du patron original n'est pas adaptée à la longueur short.

Une fois cette étape validée, je couds une toile sans trop de détails en taille 38 que je fais tester par des femmes qui correspondent à mon tableau de taille et à la stature du patron. Dans le cas de Jean-Paul, ce sont Agathe et Charlene qui ont accepté de tester le patron. J'ai donc envoyé la toile à Agathe ainsi qu'a Charlene. Les testeuses FIT me font ensuite un retour avec des photos et des vidéos sur le seyant et le confort du vêtement. Je les rermercie encore d'avoir accepté !

Voici ci-dessus quelques un des échanges que nous avons eu avec Agathe et Charlene. J'ai évidemment reçu l'accord des deux testeuses pour publier cela.

Une fois les retours analysés, je refais une toile avec les modifications nécessaires et je renvois la toile à mes testeuses qui me font à nouveau des retours. Après cette étape, si les retours sont positifs, je passe à la gradation. Ensuite, je crée le PDF qui est composé des planches patrons (en A4, Letter et A0), des instructions de montage en anglais et en français ainsi que des tutoriels en anglais et en français. Une fois terminé, je passe à la dernière phase de test et j'envoie gratuitement le produit fini à un panel de testeuses pour avoir les derniers retours.

Après les retours des tests, je modifie ce qu'il y a à modifier sur les instructions ainsi que sur le patron. 

Entre temps j'ai travaillé sur la recherche des partenaires tissus, la confection des prototypes, le shooting, l'article de présentation du modèle et de présentation des testeuses et j'ai envoyé les instructions pour la traduction en espagnol. Je mets la version espagnol en page, je relis tout, je finalise ma playlist et ENFIN j'upload tout cela sur mon site ! 

Voilà, j'espère que cet article vous a plu et qu'il vous a permis de cerner un peu mieux ce qu'il y a derrière un PDF. Évidemment tout les créateurs ne travaillent pas de la même manière.

A très bientôt pour de nouvelles aventures chez Ready to sew !

Mots clés: entreprise Jean-Paul

Commentaires

Créé le dimanche, juillet 25, 2021 Posté par EVE charlotte Lien du commentaire
Salut salut :),

Petite question, au niveau de la digitalisation, tu utilises aussi le logiciel rhinocéros ? je ne connaissais pas et aimerai avoir ton retour sur la facilité d'utilisation et de compréhension d logiciel, si une formation de prise en main existe etc.

Merci pour ton retour et cet article très intéressant :)
Créé le mercredi, avril 28, 2021 Posté par Kate Lien du commentaire
This is amazing!
Créé le mercredi, avril 28, 2021 Posté par Cécile Lien du commentaire
Whaouh! mais quel boulot, bravo et merci de partager les coulisses avec nous.
Créé le lundi, février 22, 2021 Posté par Readytosew Lien du commentaire
Bonjour Sophia,

J'utilise le logiciel Rhinocéros.
Créé le samedi, février 20, 2021 Posté par sophia Lien du commentaire
Bonjour, Je suis étudiante en mode et je souhaitais savoir quel logiciel de tracé vous utilisiez . Merci pour votre réponse.
Sophia

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Si vous avez déjà passé commande sur notre ancienne boutique, cliquez ici pour demander votre mot de passe afin de créer votre compte et ainsi retrouver l'historique de vos commandes !

S'enregistrer

Nouveau compte S'inscrire